Le 1er août alors que nous rentrons tranquillement de Jacó à Cartago, nous apprenons que le trajet va être plus compliqué que prévu.

En effet, la route principale rejoignant la capitale à Cartago, que nous devions emprunter, est fermée, puisque l'évènement religieux le plus important du pays est entrain de se dérouler et que des milliers, voire millions de personnes réalisent un pélerinage en hommage à la vierge de la basilique de Cartago. Ils marchent des heures, des jours et viennent de tout le pays. 

Le service de bus est donc très ralenti et nous décidons de prendre le train. Evidemment nous ne sommes pas les seules à penser à cette alternative et la file d'attente pour monter dans le train est impressionnante!

P1010251

P1010252

DSCF2967

Après une heure environ trois quarts d'heure d'attente, nous montons dans le train, nous somme plus serrées que dans le métro Parisien à l'heure de pointe, et le train s'arrête beaucoup. Le paysage est quand même sympa depuis la voie de chemin de fer et nous arrivons 1h30 plus tard à Cartago.

Les locaux veulent évidemment nous faire participer à la fête, nous décidons alors de faire le "pélerinage" depuis la maison. Nous marchons une petite demie-heure avec la foule, c'est très impressionnant. Lorsque l'on approche la basilique il y a de plus en plus de gens, certains font plusieurs heures de queue pour entrer dans l'église sur les genoux et prier, d'autres se régalent de spécialités Costa Riciennes, certains épuisés dorment sur les trottoirs. A 21h c'est le feu d'artifice, puis nous rentrons.

P1010256

Le dimanche suivant c'est le défilé de la "passation de la vierge". Sur l'avenue principale, nous sommes encore très nombreux à attendre le cortège, une voiture arrive alors, diffusant une prière que le public récite par coeur puis suit un char décoré de fleurs et de fruits et légumes locaux, au centre trône la petite statuette. Suivent alors de nombreux agriculteurs, qui prient la vierge de bénire les cultures costariciennes!